La carte des Beffrois

Actualités

Armentières
MONTEZ QUAND VOUS VOULEZ!!!

Vous êtes au moins 2 et vous souhaitez monter au beffroi...passez nous un petit coup de fil pour prendre rendez-vous et nous mettons un guide à votre disposition (du mardi au samedi). Tarifs : 3€ par personne 1€ pour les enfants de 6 à 12 ans.

Office de Tourisme d'Armentières - 33 rue de Lille 59280 Armentières - Tél : 03.20.44.18.19

ot.armentieres@wanadoo.fr   www.armentieres.fr/tourisme


En savoir plus >

Newsletter
Inscrivez-vous  
Désinscription
> Histoire & Traditions > La reconstruction des beffrois

Cliquez pour fermer le zoom
Ruines de l'hôtel de ville et du beffroi de Comines après 1918
Ruines de l'hôtel de ville et du beffroi de Comines après 1918

Comme tous les monuments, les beffrois sont touchés, partiellement ou totalement, par des destructions imprévisibles telles que des incendies ou des guerres. La période la plus significative reste néanmoins le XXème siècle. Cette époque a été confrontée aux problèmes de la reconstruction après les deux guerres mondiales. En effet, celles-ci ont causé la perte de nombreux beffrois, surtout pendant la Première Guerre.


Certains n’ont été que très peu touchés. Ce fut le cas à Douai où une seule tourelle fut touchée, ou encore celui de Béthune qui voit son couronnement détruit et son carillon perdu suite à une pluie d’obus qui s’abat sur la ville le 20 mai 1918. D’autres, plus malchanceux, ont été totalement détruits. Nous pouvons citer Arras (1914), Armentières (1914-1918), Comines et Bailleul (1918), Bergues (1944)…

Les diverses constructions et reconstructions sont donc devenues l’expression de la capacité de la commune à affirmer ou se réaffirmer après des périodes de guerre ou de déclin. Elles constituent une dimension symbolique spécifique car elles attestent de la volonté des communes de rétablir un environnement stable pour la population, porteur d’un espoir nouveau et favorable à un avenir spécifique.


Les différents types de reconstruction

Cliquez pour fermer le zoom
Reconstruction du beffroi d'Arras
Le beffroi et l'hôtel de ville d'Arras sont reconstruits "à l'identique" dès 1924 sous l'égide de l'architecte Pierre Paquet.
Reconstruction du beffroi d'Arras

Le XXème siècle est donc la période de la reconstruction et les envies des villes dans leur choix architecturaux sont bien différentes les unes des autres.

 

Certaines choisissent de reconstruire à l’«identique» comme Comines (l’iconographie était assez complète ce qui permit à l’architecte de reconstruire le même beffroi) ou Arras, un des lieux les plus significatifs où se concrétise la reconstruction à l’«identique». En effet, le beffroi fut systématiquement détruit par l’artillerie allemande le 21 octobre 1914, quelques jours après le bombardement de la ville. Il fut réédifié à l’«identique» à partir de 1922, au même titre que l’hôtel de ville et les places.


Cliquez pour fermer le zoom
Le nouveau beffroi d'Armentières
Conçu par Louis-Marie Cordonnier, il est inauguré en 1934.
Le nouveau beffroi d'Armentières

Des villes comme Bergues décident de simplifier les détails architecturaux de leur beffroi et quelques unes optent pour un style différent du précédent comme à Armentières où un ensemble beffroi-hôtel de ville fut reconstruit de 1925 à 1934 selon les plans de l'architecte Louis-Marie Cordonnier.


Cliquez pour fermer le zoom
L'ensemble beffroi-hôtel de ville de Lille conçu par l'architecte Emile Dubuisson
Inauguré en 1932, le beffroi culmine à 104 mètres de hauteur et fut un temps la plus haute tour en béton armé du monde.
L'ensemble beffroi-hôtel de ville de Lille conçu par l'architecte Emile Dubuisson

Enfin, dans certains cas, un nouveau beffroi est construit mais sur un autre emplacement. Le beffroi de l’hôtel de ville de Lille représente un exemple significatif de la force et de la permanence du symbole communal. L’anéantissement du beffroi du Palais Rihour lors de la Première Guerre mondiale conduit la municipalité à reconstruire un hôtel de ville et un beffroi dignes de la grande cité industrielle. Cette tour, culminant à près de 104 mètres de haut, traduit bien la puissance de la métropole car il s’agit du plus haut beffroi du Nord de la France.


La reconstruction des beffrois
Get the Flash Player to see this player.
 

Copyright © 2006     Crédits - Mentions légales     Contact     Plan du site
Association Beffrois & Patrimoine - Hôtel de ville - Place des Héros - 62000 Arras