La carte des Beffrois

Actualités

Armentières
MONTEZ QUAND VOUS VOULEZ!!!

Vous êtes au moins 2 et vous souhaitez monter au beffroi...passez nous un petit coup de fil pour prendre rendez-vous et nous mettons un guide à votre disposition (du mardi au samedi). Tarifs : 3€ par personne 1€ pour les enfants de 6 à 12 ans.

Office de Tourisme d'Armentières - 33 rue de Lille 59280 Armentières - Tél : 03.20.44.18.19

ot.armentieres@wanadoo.fr   www.armentieres.fr/tourisme


En savoir plus >

Newsletter
Inscrivez-vous  
Désinscription
> Traditions : Le beffroi au centre des fêtes > Traditions : Le beffroi au centre des fêtes - En savoir plus

Cliquez pour fermer le zoom

Lorsqu’on compare les traditions festives du Nord de la France et de la Belgique, on constate à quel point les deux cultures sont proches, constituant une aire culturelle transfrontalière commune.

Au centre de la géographie festive, le beffroi tient une place de choix : point de ralliement et de repère, trait d'union, pendant, avant et après les va et viens de la foule. Dans toutes ces villes, la foule se rassemble et s’entasse pour ne former qu’une masse indivisible, collée autour du beffroi.Le beffroi devient ainsi acteur de ces "fêtes urbaines" qui se déclinent en trois grands mouvements populaires :

- Les carnavals permettent aux habitants de devenir les acteurs fantasmagoriques de la rue. A travers les déguisements et maquillages plus ou moins codifiés, les individus, le temps d'un après-midi ou week-end, changent de peau pour mieux se fondre dans la foule et ainsi revendiquer leur identité propre. Les corporations, confréries ou sociétés sont les chevilles ouvrières de ces fêtes. Elles en garantissent l'esprit convivial, choisissent un nom, un costume voire une activité. A Dunkerque, le mode de déguisement semble plus libre qu'à Binche où, certains jours, les sociétés arborent leur tenue de circonstance. Dans beaucoup de carnavals, le choix du costume permet d'exprimer quelque chose de soi-même, d'être quelqu'un d'autre ou d'assouvir un fantasme.

- Les processions de géants où de grands mannequins d'osier sont portés par des corporations guidant les habitants dans la ville. Le beffroi est considéré comme un géant parmi les géants. A Douai, lorsque l’on pose aux habitants la question de ce qui symbolise leur ville, deux réponses reviennent systématiquement : le beffroi et le géant, Gayant. Les géants sont de grands mannequins d’osier portés par des corporations. Ces géants, comme modèles ou contre-modèles, servent d’exemple pour la citoyenneté. Beffrois et géants forment des couples inséparables et tissent des liens étroits et intenses. Les habitants expriment pour eux un attachement et une symbolique semblables.

- Les fameux jets d’ « objets fétiches », font référence à la prodigalité des seigneurs ou des magistrats municipaux d’autrefois qui, les jours de fêtes, exerçaient leur générosité par les fenêtres. Dans de nombreuses villes, on jette du haut des beffrois des «objets fétiches» que la foule s’arrache : des louches dégringolent du beffroi de Comines ; des chats retombent sur leurs pattes du beffroi d’Ypres ; les reines de la ville lancent des Nieulles, petits gâteaux ronds, du balcon du beffroi d’Armentières ; des pitchous, petits pains en forme de bonhommes atterrissent dans les bras des habitants de Tournai ; des lapins s’élancent du beffroi d’Herentals et des harengs fumés volent au-dessus des carnavaleux de Dunkerque. A Bergues ; les édiles municipales lancent des fromages et des saucisses aux carnavaleux rassemblés sur la Grand’Place. De faux médecins lancent des tripes fraîchement retirées d’un spectateur opéré au pied du beffroi de Bailleul. Parfois, cette cérémonie répondait à des croyances et des superstitions qui faisaient du beffroi l’élément central pour favoriser la prospérité ou pour protéger et purifier la ville. A Ypres, au Moyen-âge, on lançait des chats, animaux diaboliques, pour chasser les sorcières de la ville. Aujourd’hui, ils sont remplacés par des peluches.

Le beffroi prend enfin un rôle central dans le marquage de ce temps exceptionnel et solennel : les cloches de volée sonnent les temps forts et les concerts de carillon contribuent à l’atmosphère festive de la ville.

A côté de ces cycles festifs faisant référence à une réalité historique lointaine, les villes ont vu apparaître des formes contemporaines d'événements aussi divers que les marchés de noël, les embrasements de beffrois mais aussi la descente de Saint Nicolas ou du Père Noël. Toutes ces festivités nouvelles renouvellent l'identité et la mémoire.


Beffrois en fête !
Get the Flash Player to see this player.
 

Copyright © 2006     Crédits - Mentions légales     Contact     Plan du site
Association Beffrois & Patrimoine - Hôtel de ville - Place des Héros - 62000 Arras