La carte des Beffrois

Actualités

Armentières
MONTEZ QUAND VOUS VOULEZ!!!

Vous êtes au moins 2 et vous souhaitez monter au beffroi...passez nous un petit coup de fil pour prendre rendez-vous et nous mettons un guide à votre disposition (du mardi au samedi). Tarifs : 3€ par personne 1€ pour les enfants de 6 à 12 ans.

Office de Tourisme d'Armentières - 33 rue de Lille 59280 Armentières - Tél : 03.20.44.18.19

ot.armentieres@wanadoo.fr   www.armentieres.fr/tourisme


En savoir plus >

Newsletter
Inscrivez-vous  
Désinscription
> L'architecture et les décorations des Beffrois


Les différentes architectures du beffroi

La période de première construction des beffrois s’étalant du XIème au XVIIème siècles, ces édifices ont connu plusieurs courants architecturaux. C’est pourquoi il est difficile de leur attribuer un style architectural unique. Une typologie peut toutefois être établie à partir des grands styles architecturaux.


Style roman

Cliquez pour fermer le zoom
Le beffroi d'Abbeville édifié à partir de 1209
Le beffroi d'Abbeville édifié à partir de 1209

Le style roman s’est appliqué à l’architecture civile dès le début du XIème siècle et jusqu’au milieu du XIIème. Les architectes ont alors à leur disposition des techniques de construction héritées de l’époque gallo-romaine. L’innovation principale est le remplacement de la charpente en bois par la voûte de maçonnerie. Les caractéristiques essentielles des beffrois de type roman sont un aspect de «forteresse» très marqué, des murs très épais et une quasi absence d’ouvertures et d’éléments décoratifs.


Style gothique

Cliquez pour fermer le zoom
Le beffroi de Saint Eloi à Dunkerque
Le beffroi ecclésiastique datant de 1450
Le beffroi de Saint Eloi à Dunkerque

L’architecture gothique se développe dès le début du XIIe siècle mais elle concerne alors essentiellement les édifices religieux. La technique de construction évolue et permet un développement en hauteur plus important grâce à la résolution du problème des poussées et des portées. La principale innovation de cette architecture est l’utilisation de voûtes à croisées d’ogives et d’arcs-boutants.
Cette architecture a été appliquée aux beffrois du XIIIème au XVIème siècles selon plusieurs variantes (gothique pur, gothique rayonnant, gothique flamboyant). Le gothique rayonnant, que l’on retrouve sur les monuments construits à la fin du XIIIème et au XIVème siècles, se caractérise par une extension des surfaces vitrées. Le gothique flamboyant (XVème - XVIème siècles) se différencie quant à lui par une ornementation plus poussée le plus souvent assurée par une floraison d’éléments décoratifs.
Globalement, les beffrois gothiques ont des murs moins épais, des tours de section octogonale, moins massives et plus élancées, des ouvertures et une ornementation plus importantes et un développement du volume en hauteur.


Style renaissance

Cliquez pour fermer le zoom
Le beffroi de Furnes (Flandre)
Le beffroi de Furnes (Flandre)

Ce style se développe à partir du XVème siècle en Italie et se répand plus tard dans toute l’Europe. C’est le renouveau et l’adaptation des grands principes de l’architecture grecque et romaine. Alors que le style gothique était déterminé par une technique de construction, le style renaissance s’en libère : il est fondé sur des principes esthétiques tels que la symétrie, les proportions, la régularité, la réhabilitation des lignes horizontales, l’harmonie et la clarté.

 

Il se caractérise par la présence de coupoles, de colonnes, de dômes, d’ornements à base de motifs géométriques et naturalistes, d’un développement plus limité en hauteur,… Il veut affirmer le pouvoir et le prestige. Les beffrois de style renaissance sont moins nombreux car les villes assez riches avaient déjà fait construire leur tour durant la période gothique.


Style baroque

Cliquez pour fermer le zoom
Le beffroi de Mons en Belgique.

Le style baroque se développe en Italie dès la fin du XVIème siècle et principalement dans l’architecture religieuse. Une fois ses lettres de noblesse acquises, il sera repris en Flandre dans l’architecture civile. Ce style assez chargé met l’accent sur les volumes complexes. Afin d’atténuer l’impression de verticalité inévitable, les beffrois sont couronnés de constructions aux formes courbées diverses : ampoule, poire,…

Ce style fut la plupart du temps appliqué lors des restaurations ou reconstructions partielles et concerna exclusivement les parties supérieures. Un seul beffroi est entièrement construit en style baroque, le beffroi de Mons.


Style néo-renaissance flamande

Cliquez pour fermer le zoom
Le beffroi de Loos, première construction du célèbre architecte Louis-Marie Cordonnier datant de 1884

Ce style apparu au milieu du 19ème siècle vise à ressusciter l’architecture Renaissance Flamande. Il a particulièrement été utilisé dans les reconstructions de beffrois et d’hôtels de ville après la Première Guerre mondiale. Ce style fait la part belle au vocabulaire architectural médiéval revisité et met l’accent sur les matériaux de construction locaux sans pour autant oublier les principales innovations de cette époque que sont le béton et le béton armé. Les élévations en briques et pierre, les jeux de briques et les pierres aux angles, les volutes, pignons à redents et autres tourelles sont des éléments caractéristiques de ce mouvement architectural. Les exemples sont très nombreux : Beffroi et hôtel de ville de Loos, Dunkerque, Calais…


Copyright © 2006     Crédits - Mentions légales     Contact     Plan du site
Association Beffrois & Patrimoine - Hôtel de ville - Place des Héros - 62000 Arras