La carte des Beffrois

Actualités

Armentières
MONTEZ QUAND VOUS VOULEZ!!!

Vous êtes au moins 2 et vous souhaitez monter au beffroi...passez nous un petit coup de fil pour prendre rendez-vous et nous mettons un guide à votre disposition (du mardi au samedi). Tarifs : 3€ par personne 1€ pour les enfants de 6 à 12 ans.

Office de Tourisme d'Armentières - 33 rue de Lille 59280 Armentières - Tél : 03.20.44.18.19

ot.armentieres@wanadoo.fr   www.armentieres.fr/tourisme


En savoir plus >

Newsletter
Inscrivez-vous  
Désinscription
> Histoire & Traditions

Etymologie

Le terme beffroi est assez peu défini à l’origine, il a connu de nombreuses utilisations qui ont évoluées au fil des siècles. Ce mot d’origine germanique serait à rapprocher de Bergfrid, « qui garde la paix ». Au temps de Jules César déjà, ce terme était usité pour désigner une tour mobile construite en bois et permettant de franchir les fortifications lors du siège d’une cité. Par la suite et encore de nos jours, il qualifie une construction en charpente permettant à la fois le maintien et la mobilité d’une cloche. Prenant le contenu pour le contenant, le terme beffroi désigne alors toute tour abritant une ou plusieurs cloches.


Données générales

Cliquez pour fermer le zoom
Le beffroi de Bergues avant sa reconstruction datant 1961
Le beffroi de Bergues avant sa reconstruction datant 1961

L’érection des beffrois correspond à l’émergence du mouvement communal à partir du XIe siècle. L’essor économique et démographique donne naissance à des bourgs commerciaux administrés par des marchands regroupés en association. Ces marchands devenus bourgeois revendiquent une autonomie administrative, juridique et économique auprès de leur suzerain à travers une charte de privilèges. Afin de matérialiser leur commune, ils souhaitent posséder leur propre tour à même de rivaliser avec les donjons et clochers, le beffroi. Au départ lieu multifonctionnel (tour de guet, salle de réunion, prisons, coffre-fort...), il perdra au fil des siècles ses utilités pratiques mais reste encore aujourd’hui un monument majeur des villes du nord de la France, un symbole de notre culture.

En savoir plus >>


Le désastre des guerres

Cliquez pour fermer le zoom
Les ruines du beffroi et de l'hôtel de ville d'Arras aprés les destructions de 1914
Les ruines du beffroi et de l'hôtel de ville d'Arras aprés les destructions de 1914

Les guerres vont provoquer un véritable traumatisme. Certaines villes sont quasi-entièrement rasées, comme Dunkerque, Bailleul, ou Arras. Le beffroi, à la fois symbole et point de repère, fut une cible privilégiée durant les guerres. Les destructions suscitent une prise de conscience de la valeur de ce monument.

Cependant, toutes ces dégradations affectant le beffroi sont rarement laissées comme telles. En effet, chaque commune est marquée par la volonté de restaurer ou de réédifier sa tour communale, même si plusieurs décennies sont parfois indispensables pour récolter les fonds nécessaires. En fait, à ce moment de l’histoire des villes, la mort du beffroi signifie la mort de la cité. Lorsque le beffroi renaît de ses cendres, c’est toute la ville qui se redresse.

En savoir plus >>


La reconstruction des beffrois

Cliquez pour fermer le zoom
Ruines de l'hôtel de ville et du beffroi de Comines après les destructions de 1918
Ruines de l'hôtel de ville et du beffroi de Comines après les destructions de 1918

Comme tous les monuments, les beffrois sont touchés, partiellement ou totalement, par des destructions imprévisibles telles que des incendies ou des guerres. La période la plus significative reste néanmoins le XXème siècle. Cette époque a été confrontée aux problèmes de la reconstruction après les deux guerres mondiales. En effet, celles-ci ont causé la perte de nombreux beffrois, surtout pendant la Première Guerre.

 En savoir plus >>


Traditions & fêtes

Cliquez pour fermer le zoom
Ypres - La Fête des Chats
Le Bouffon prêt à lancer un chat en peluche à la foule impatiente
Ypres - La Fête des Chats

Lorsqu’on compare les traditions festives du Nord de la France et de la Belgique, on constate à quel point les deux cultures sont proches, constituant une aire culturelle transfrontalière commune.
Au centre de la géographie festive, le beffroi tient une place de choix : point de ralliement et de repère, trait d'union, pendant, avant et après les va et viens de la foule. Dans toutes ces villes, la foule se rassemble et s’entasse pour ne former qu’une masse indivisible, collée autour du beffroi.

En savoir plus >>

Découvrez également les principales manifestations festives du Nord de la France et de Belgique où le beffroi joue un rôle primordial. Ce sont des rendez-vous à ne manquer sous aucun prétexte.

En savoir plus >>


Copyright © 2006     Crédits - Mentions légales     Contact     Plan du site
Association Beffrois & Patrimoine - Hôtel de ville - Place des Héros - 62000 Arras